télécharger l'article en pdf

laurent gerraHumoriste, imitateur, chroniqueur radio, scénariste de la BD Lucky Luke est né le 29 décembre 1967 à 10h30 à Bourg en Bresse.

Au niveau des éléments, le thème présente une dominante Terre-Feu. Cette combinaison donne au thème une assise solide, une belle créativité et la capacité à réaliser ses aspirations. Le fait que les éléments Air et Eau soient également représentés, amène une ressource intérieure supplémentaire.

Face aux difficultés de la vie, Laurent Gerra peut donc puiser en lui la ressource nécessaire et adaptée pour répondre adéquatement à ce que la vie lui présente. Le Soleil Capricorne est conjoint à Mercure en XI, ce qui lui donne le sens du travail et de l’effort pour parvenir à ses buts qui sont élevés, car il est aussi très ambitieux.

De nature sérieuse, il a été mature avant l’âge. Il dit d’ailleurs de lui-même que jeune, il était plus à l’aise avec les amis de ses parents qu’avec ceux de son âge. Ses grands parents ont également beaucoup compté pour lui. En lui dédiant le livre qu’il a écrit sur la guerre et la résistance « cette année les pommes sont rouges » son grand père lui a transmis des valeurs masculines fortes. Ses valeurs personnelles sont donc élevées et le devoir de mémoire est très présent en lui. L’histoire l’intéresse également beaucoup et les documentaires ou récits le ressourcent car il y retrouve toujours intactes les qualités qu’il valorise.

Ses goûts de Soleil-Mercure en Capricorne sont plutôt classiques. Il préfère les livres aux ordinateurs Il aime les arts qui ont perduré et fait leurs preuves dans le temps. Il aime l’opéra, les chanteurs à texte et à voix et il n’est pas étonnant qu’enfant il écoutait Brassens, Ferrat, Gainsbourg…plutôt que le rock qu’il n’apprécie toujours pas. Il aime le théâtre et les films d’auteurs. En bon Capricorne, il aime également se sentir en lien avec la nature et la montagne est un lieu où il se sent bien. Il aime la randonnée, reconnaître et ramasser des plantes au cours de ses balades.

Avec Mercure Capricorne conjoint Soleil, c’est un esprit à la fois vif, intelligent, pragmatique et curieux. Il est également très observateur. Son mental est en constante activité ce qui peut générer chez lui de la fatigue nerveuse ou un état de tension interne qu’il n’identifie pas forcément. Il a le sens de l’amitié mais est aussi très sélectif dans le choix de ses amis. C’est un leader (Mars Asc) qui a aussi le sens du groupe (Soleil en XI et Asc Verseau). Il valorise l’amitié qui, comme le bon vin se bonifie avec le temps.

Les indices de popularité sont très forts dans son thème : Soleil-Mercure en XI, qui parle aussi des collectivités et de son implication auprès d’associations caritatives. La Lune conjointe MC sextile Asc, lui donne les faveurs du public, Vénus-Neptune en IX , lui donnent la popularité en France, en Outre mer et dans les pays de la Francophonie. JupiterR (maître de la Lune et du MC, en trigone avec Soleil-Mercure) en VII, apporte de nombreux très bons contacts et la capacité de s’allier avec des personnes à la fois influentes, renommées et de qualités professionnelles solides. Pour ses sketches et ses chroniques radiophoniques, il s’est choisi et fidélisé des auteurs érudits à la plume fine et très acérée. En effet, depuis de nombreuses années il travaille avec Jean Jacques Peroni et depuis 2008, il s’entoure également d’Albert Algoud et Eric Laugerias. En XI ses collaborateurs deviennent toujours ses amis et vice-versa. Soleil-Mercure reçoivent des aspects très contrastés : Trigone JupiterR ,Carré Saturne, Carré dissocié à Uranus. Ces aspects ne contredisent pas, mais au contraire ils se combinent entre eux pour donner des traits de caractère de différente nature qui ont contribués à l’élaboration de la dimension solaire spécifique de Laurent Gerra. Avec tout d’abord un Trigone à JupiterR(maître MC,Lune et en VII) ce qui lui donne à la fois un côté chanceux (les bonnes portes se sont ouvertes au bon moment dans sa carrière), il est facilement joyeux, enthousiaste, optimiste, attirant, bon vivant et il est doté d’un grand sens de l’humour. Le Carré de Saturne (maître de Soleil-Mercure et de l’Asc Verseau et de Mars) explique que malgré son côté jovial qui est très réel, il garde toujours aussi une distance de sécurité par rapport aux autres.

Malgré son succès constant il a du mal à se l’approprier et à le savourer pleinement. Il doute, s’inquiète, relativise ses succès. Il redoute les critiques qui ont toujours un effet dévastateur sur lui, surtout si elles viennent de personnes qu’il estime.

L’humoriste, l’imitateur, expriment l’aspect Jupitérien que reçoit le Soleil-Mercure, Dans l’intimité, l’homme est plus réservé, plus solitaire aussi. Saturne en II trigone Lune, indique qu’il est plutôt économe et préfère investir son argent dans des valeurs sûres et tangibles. Ce carré de Saturne laisse aussi supposer que l’expérience de l’école n’a été ni très joyeuse ni très valorisante. La Lune Noire Vraie en III donne la même indication d’un mauvais départ par rapport aux apprentissages et à la scolarité.
Il a probablement été marqué par un cadre éducatif cassant, contraignant où le droit à l’erreur était absent et/ou les modèles cités en exemple étaient impossible à atteindre. Il peut donc avoir développé et gardé longtemps un complexe par rapport à ses capacités intellectuelles. Il en a gardé une grande exigence personnelle qui engendre régulièrement insatisfaction et anxiété. Avec ce carré de Saturne, les peurs sont également très prégnantes : peur de l’échec, peur de décevoir, peur de manquer, peur de la page blanche, peur de ne pas être aimé… Il a un rejet viscéral de l’autorité et des institutions et ne peut recevoir d’ordre, d’avis ou de conseil, uniquement de personnes qu’il a en haute estime (et la barre est très haute).

Le carré dissocié d’Uranus à Soleil-Mercure renforce son côté rebelle à toute autorité. On comprend avec ces aspects qu’il ait refusé de faire son service militaire et qu’il se soit fait réformer pour « état dépressif avec risque de passage à l’acte » pour pouvoir faire du cabaret. Avec les aspects Uranus/Soleil-Mercure et Mars à l’Asc il est très réactif, impulsif. Il aime provoquer, déranger, tester les limites qu’il joue à repousser.

Etre imitateur est donc pour lui profondément naturel et il n’a pas beaucoup à travailler pour arriver à un résultat optimal. La lune Noire Vraie en III indique aussi qu’il aime les jeux de mots, la satire. Il peut s’exprimer de manière tranchante et incisive s’il se sent agressé. Ses mots, ses imitations, peuvent alors avoir la puissance d’une arme. Son humour est également une protection, une mise à distance car il est mal à l’aise avec l’intime.

Le double Asc Verseau-Poisson avec Mars Asc accentue le côté énergique de la personnalité. Il a besoin de bouger, de prendre des initiatives, de s’impliquer personnellement dans tout ce qu’il fait. De caractère très indépendant, c’est un libre penseur, ouvert cependant à la différence, pourvu qu’elle soit de qualité. C’est un autodidacte. Il possède un grand sens de la répartie. Il exprime son sens de la compétition en se démarquant à chaque nouveau spectacle.

Mars, Maître de la II , conjoint Asc, Carré Vénus-Neptune explique le premier choix qu’il a fait d’imiter des personnages politiques et des artistes, pour mieux les caricaturer. Mars, dieu de la guerre aime aussi piquer, aiguillonner.

Son 2ième Asc Poisson avec Neptune conjoint Vénus en Scorpion en IX montre son aptitude pour l’imitation, mais aussi pour le chant. La présence de Neptune auprès de Vénus rajoute une dimension d’exception aux possibilités de ses cordes vocales. C’est également un mélomane inné.

Saturne en II en Carré au Soleil-Mercure lui fait douter de cette aptitude réelle pour le chant, mais il n’est pas impossible qu’avec le temps (dont Saturne est le maître) il ose essayer le chant lyrique. Le pratiquer ne serait ce que pour lui-même pourrait avoir une vertu thérapeutique par rapport aux blessures Saturnienne du passé et par rapport au stress actuel de sa vie professionnelle.

Uranus, maître de l’Asc Verseau est conjoint Pluton en Vierge en VII, sextile Venus-Neptune, et opposé à Chiron (qui se trouve en opposition au mi point exact de la conjonction Uranus-Pluton) Cet axe relationnel est très intense et il vit donc des moments de bonheur forts mais il en vit aussi de très douloureux.

Pluton conjoint à Uranus (maître de l’Asc Verseau) donne une profondeur scorpion qui lui fait vivre des sentiments et émotions extrêmes. Soit il les vit directement, soit il attire à lui des femmes complexes et passionnées très entières de caractère. Il se protège en ne laissant pas paraître ses émotions et en ayant l’air calme et réservé ce qui provoque de la colère chez ses partenaires qui l’accusent de froideur alors qu’il essaye juste de ne pas perdre ses moyens.

Quand la relation devient orageuse, il se sent envahi par un sentiment de découragement et d’impuissance. Il a alors plutôt tendance à fuir ou à s’enfermer en lui-même. Il éprouve alors de la difficulté à aborder/parler du problème. Il a aussi tendance à attendre de l’autre qu’elle devine ses sentiments/émotions/pensées. Parler exprimer ses sentiments profonds lui est difficile et ce grand rieur devient alors fermé comme une huitre. Sa relation à l’autre s’envisage en dehors des schémas familiaux traditionnels (Uranus-Pluton en VII).

Il est contre le mariage et sa notion de contrat. Son métier et sa notoriété ne font qu’accentuer cet aspect car le milieu dans lequel il évolue l’oblige à une vigilance permanente tout en lui offrant un grand choix de partenaires possibles. Le danger relationnel consiste donc à fantasmer/changer de partenaire plutôt qu’à construire la relation et il devra travailler à créer un espace suffisamment grand pour qu’une relation amoureuse perdure, ce qui est parfaitement réalisable puisque par ailleurs JupiterR est dans sa VII, il valorise la relation amoureuse et il attire naturellement les femmes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies permettant de réaliser des statistiques de visites.